Charlie

charlie

Comme la plupart des artistes, caricaturistes et illustrateurs, je suis sans mots devant la barbarie commise à Charlie Hebdo aujourd’hui. Barbarie commise au nom d’un Dieu qui ne mérite aucunement cela, par des êtres petits, ignobles et d’une imbécilité sans nom; des êtres que je ne suis même plus capable de qualifier d’humains, ayant fait une overdose d’opium du peuple. Tout ça, dans le but d’étouffer des opinions, des idées, des valeurs. Enlever à la Liberté sa parole. Nous refuser le droit de critiquer des gestes politiques, commis par des fous imbéciles, au nom d’une déité quelconque. Un sale prétexte pour se lâcher lousse et laisser sortir le pire de ce que la nature humaine peut offrir.

Je n’ai pas de solution sous la main. Mais je sais que même si bombarder la moitié de la planète semble tentant, ça ne mènera à rien. Ce que je sais par contre, c’est que je ne me tairai pas. Nous ne nous tairons pas. Nous répondrons par la bouche de nos crayons, et ni nos voix, ni nos écrits, ne serons réduits à néant par une horde d’imbéciles, aussi nombreux soient-ils.